Música

La musique sahraouie se caractérise par un mélange de musiques arabe et africaine. Cette dernière est illustrée dans la musique sahraouie par le rythme et la résonance des percussions des tam-tams et autres tambours de la région.

Le musicien sahraoui, appelé Igyou, exécute sa musique à l’aide d’instruments appelés Azouane. Ce qui caractérise davantage la musique sahraouie est son étroite relation avec la poésie hassani. Ils sont indissolublement unis puisque la musique est le seul moyen pour la poésie de se faire entendre, comprendre et apprécier.



Quant à la danse, appelée Arguiss. C’est une expression artistique pratiquée aussi bien par les hommes que les femmes, par les jeunes et les moins jeunes. En ce qui concerne les hommes, elle consiste en l’affrontement de deux sahraouis sur des rythmes de musique où ils s’adonnent à cœur joie à un jeu de jambes original. Cette danse s’appelle Kiira.

Les femmes sahraouies dansent également sur la musique en se couvrant de leur voile, légèrement transparent, appelé La Mlahfa. Elles agrémentent leurs danses d’un mouvement sensuel des mains et des doigts. Cette danse s’appelle Tritim et s’exécute sur un rythme plus lent que le rythme préféré des jeunes filles sahraouies appelé Kamba bi bi.

La danse des femmes est beaucoup plus expressive que celle des hommes. Leur expression relate en général leur état d’esprit du moment et leur sensibilité.


    
Copyright 2006-2019 © CORCAS